"Agir tôt" : le repérage précoce des troubles du neuro-développement

Actualité
Date de publication
Visuel
Découvrez la campagne de sensibilisation de l'ANECAMSP pour le repérage précoce des difficultés de développement chez les enfants de 0 à 6 ans. Neuf films d'animation illustrent de manière simple les signes qui doivent alerter.
Corps de texte

La campagne "Agir Tôt" de l'ANECAMSP : l'importance de la prise en charge précoce des troubles du neuro-développement

Du 12 au 18 octobre 2020, l’Agence nationale des équipes contribuant à l'action médico-sociale précoce (ANECAMSP) diffuse sur les écrans de France Télévisions une campagne de sensibilisation aux difficultés de développement chez les enfants de 0 à 6 ans.

Chaque année, plus de 30 000 enfants de moins de 6 ans qui souffrent de retard de développement devraient être suivis de manière précoce et ne le sont pas. L’épidémie de COVID-19 a accentué ce problème et beaucoup de tout-petits sont restés éloignés des dispositifs de repérage.

La campagne de sensibilisation illustre de façon simple des signes d’alerte tels que « Votre enfant ne tient pas sa tête » ou « Votre enfant a des gestes répétitifs » qui doivent conduire à agir.

Découvrez les 9 films d'animation de la série sur le site agir-tot.fr

Découvrez les 9 films d'animation de la série sur le site agir-tot.fr !

En Auvergne-Rhône-Alpes, tous les départements vont bénéficier d'une plateforme de coordination et d'orientation

L’ARS Auvergne Rhône-Alpes poursuit le maillage de la région en Plateformes de coordination et d’orientation (PCO) pour enfants atteints de troubles du neuro-développement.

Après la mise en œuvre des  PCO sur les départements du Rhône, de l’Isère, du Cantal, de l’Allier et du Puy-de-Dôme en 2019, l’ARS poursuit le maillage du territoire en 2020 sur les départements de l’Ain, la Savoie/Haute-Savoie, la Drôme et l’Ardèche et la Loire et Haute-Loire.

Suite à un appel à candidature lancé en janvier 2020, 4 candidatures ont été reçues.

La PCO de l’Ain démarre son activité au 1er octobre 2020, les 3 autres dossiers sont actuellement en cours d’instruction pour une mise en œuvre au plus tard en janvier 2021.

L’ensemble des départements de la région disposera dès lors d’une plateforme de coordination et d’orientation afin de favoriser l’intervention précoce et d’organiser au plus tôt le parcours de soins  des jeunes enfants dont le développement présente des signes d’alerte.