L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes est là

Création d’un accueil de jour innovant sous forme itinérante dans le département du Rhône

Appel à projets / candidatures
Médico-social
Statut
En cours d'attribution
Visuel
Appel à projet
Accroche
Cet accueil de jour d'une capacité de 10 places accueillera des personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d’une maladie apparentée à un stade léger à modéré et/ou en perte d'autonomie et couvrira le territoire des communes des cantons de
l'Arbresle et/ou Vaugneray (sauf les communes de Vaugneray et Pollionay) et/ ou Mornant.
Corps de texte

Le canton de Vaugneray (en excluant les communes de Pollionnay et de Vaugneray) compte 16 communes, le canton de l’Arbresle 26 communes, le canton de Mornant 22 communes avec une population totale de 100 854 habitants et une population âgée de 75 ans et plus de 7 434 habitants.

Le taux de prévalence moyen après 75 ans de la démence et de la maladie d'Alzheimer est de 17,8 %. Le nombre de malades Alzheimer et maladies apparentées théorique s'élèverait à 1 323 personnes sur les communes susvisées.

L'accueil de jour s'adressant plutôt aux malades se situant à un stade léger à modéré de la maladie et vivant à domicile, ce qui représente 73,9 % des malades, la file active potentielle peut être affinée à 977 personnes.

Au regard de ces éléments, il est apparu opportun de renforcer prioritairement l’offre en matière d’accueil de jour sur les communes des cantons de Vaugneray, de l’Arbresle et de Mornant en excluant les communes de Vaugneray et de Pollionay compte-tenu de l’existence d’accueils de jour sur ces communes.

Le projet proposera une solution itinérante pour répondre aux besoins suivants:
- amélioration de la répartition de l’offre, et de sa diversité sur cette partie du département
- apport d'une réponse de proximité
- proposition de prestations et activités dans des lieux dédiés
- situation en qualité d'acteur du dispositif Alzheimer

La structure relève de la 6ème catégorie d'établissement et services médico-sociaux énumérés à l'article L.312-1-I- du code de l'action sociale et des familles (CASF). Elle sera autorisée dans le cadre du droit commun pour une durée de 15 ans.

Aller plus loin