L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes est là

Création d'un SAMSAH dans le département de la Savoie

Appel à projets / candidatures
Médico-social
Statut
En cours
Visuel
Appel à projet
Accroche
Cette structure d'une capacité de 19 places contribuera au renforcement de l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap psychique en déployant des pratiques orientées vers le rétablissement et portera un volet d'accès au logement.
Corps de texte

Le projet consiste en la création de places de SAMSAH orientées vers le rétablissement et l’insertion des personnes en situation de handicap psychique.

Il s’inscrit dans le cadre :

  • du décret n° 20171200 du 27 juillet 2017 relatif au projet territorial de santé mentale. Ce texte met en évidence la nécessaire coordination entre les secteurs sanitaire et médico-social, et la visée du rétablissement appuyé par les méthodes de réhabilitation psycho-sociale ;
  • des orientations nationales issues du  Comité Interministériel du Handicap de mai 2016 relatives au handicap psychique et à l'habitat inclusif.

Les objectifs sont de :

  • renforcer l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap psychique en Savoie à partir du déploiement (création, extension ou transformation) d’établissements et services médicosociaux (notamment SAMSAH) orientés vers le « rétablissement » et l’accompagnement vers le logement autonome ;
  • fluidifier les parcours des personnes handicapées psychiques en articulant ces SAMSAH avec le dispositif régional sanitaire de réhabilitation psychosociale et les structures sociales et médicosociales qui, en fonction des territoires, interviennent déjà dans ce domaine.

Le SAMSAH accueillera des adultes en situation de handicap psychique et de désinsertion sociale, inscrits dans une dynamique de parcours de vie que celui-ci soit mis en œuvre à travers un projet lié au logement, à l’emploi/formation ou aux activités culturelles, sportives, de loisirs et affectives.

La structure relève de la 7ème catégorie d'établissement et services médico-sociaux énumérés à l'article L.312-1-I- du code de l'action sociale et des familles (CASF).

Elle sera autorisée dans le cadre du droit commun pour une durée de 15 ans.