L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes est là

Etes-vous vacciné contre la grippe ?

Article
Visuel
Grippe 2019
Le virus de la grippe évolue chaque année, il est important, pour vous et vos proches, de vous en protéger et de vous vacciner tous les ans.
La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière se déroule cette année, du 15 octobre 2019 au 31 janvier 2020.
Corps de texte

Chaque année entre 2 et 6 millions de personnes sont atteints par le virus de la grippe en France.

La vaccination antigrippale est le moyen le plus efficace pour prévenir la grippe saisonnière. Elle réduit aussi le risque de complications graves et de transmission du virus, surtout vis à vis des personnes ne pouvant pas bénéficier de la vaccination.

Grâce à la vaccination, près de 2000 décès sont évités en moyenne chaque année, principalement chez les personnes âgées.

La grippe, une maladie très contagieuse

Le virus de la grippe se transmet facilement d’une personne à une autre, par les sécrétions respiratoires  (en particulier lors d’éternuements ou de toux), par manuportage ou par contact direct avec des objets contaminés.

Chez les personnes fragiles des complications peuvent apparaître :

  • Une infection pulmonaire bactérienne grave (ou pneumonie) ;
  • Une aggravation d’une maladie chronique déjà existante (diabète, bronchopneumopathie chronique obstructive, insuffisance cardiaque).

Les vaccins disponibles :

Les virus de la grippe saisonnière évoluent et chaque année, la composition du vaccin est modifiée pour être adaptée au virus en circulation. Le choix des souches qui composeront le vaccin est déterminé par l’Organisation mondiale de la santé à partir des virus circulant dans l’hémisphère sud l’été, et susceptibles de circuler dans l’hémisphère nord en hiver.

Cette année, des vaccins tétravalents sont disponibles en pharmacie et pris en charge dans le cadre de la campagne : INFLUVAC TETRA®, VAXIGRIP TETRA®.  

Un vaccin trivalent est disponible en quantité limitée : INFLUVAC®.

Le vaccin est généralement bien toléré et ne peut pas donner la grippe car les virus présents sont inactivés.

Pour les personnes fragiles, la vaccination est le moyen le plus efficace de se protéger de la grippe

Le calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2019, publié après avis de la Haute Autorité de Santé, recommande la vaccination pour les personnes particulièrement exposées aux risques de complications de la grippe :

  • Les personnes de 65 ans et plus ;
  • Les personnes atteintes de certaines maladies chroniques ;
  • Les femmes enceintes ;
  • Les personnes souffrant d’obésité (IMC égal ou supérieur à 40kg/m²) ;
  • L’entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risques de grippe grave (dans l’objectif de protection des nourrissons qui ne peuvent pas être vaccinés).

Les personnes concernées reçoivent de la part de leur caisse d’assurance maladie un bon de prise en charge des frais de vaccination.

Toutes les personnes majeures éligibles à la vaccination, peuvent retirer leur vaccin en pharmacie, sur présentation du bon de prise en charge. Elles peuvent se faire vacciner par les professionnels de santé de leur choix : médecin, sage-femme, infirmier, ou pharmacien déclaré pour cette activité.

 

Les professionnels de santé exerçant en libéral, en établissement de santé, en établissement médico-social et en établissement sanitaire sont aussi invités à se faire vacciner.

Les professionnels de santé libéraux : médecins généralistes, infirmiers, sages-femmes, pédiatres, pharmaciens titulaires d’officine, masseurs-kinésithérapeutes, gynécologues et chirurgiens-dentistes, sont aussi invités à se faire vacciner : leur vaccin est pris en charge. 

La vaccination est également fortement recommandée chez les professionnels des établissements médico-sociaux en contact avec des personnes à risque de grippe sévère et aussi pour les professionnels de santé dans les établissements de santé.

L’ARS Auvergne-Rhône-Alpes se mobilise chaque année pour que la couverture vaccinale augmente et qu’un maximum de personnes soient protégées : au cours de l’hiver dernier, 254 000 consultations de médecine générale pour syndrome grippal ont été relevées ; les passages pour syndrome grippal aux urgences ont majoritairement concernés des sujets d’âge extrême (45% avaient moins de 15 ans et 20% avaient 65 ans et plus). Enfin, 230 cas graves de grippe ont été pris en charge par les services de réanimation dans les hôpitaux de la région.

Pour éviter ces complications, la couverture vaccinale dans l’ensemble de la population à risque doit encore progresser : en 2018 elle était de 46,5% dans la région (47,2% en France métropolitaine). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) encourage l’augmentation de la couverture vaccinale pour atteindre la cible de 75% de vaccination chez les personnes âgées et les autres groupes à risques.

L’ARS invite les professionnels de santé à se faire vacciner contre la grippe, pour se protéger eux-mêmes et pour protéger leurs patients. Leur taux de vaccination reste encore insuffisant dans les établissements de santé et médico-sociaux.

Cette priorité concerne tout particulièrement les personnels soignants des établissements qui accueillent des personnes âgées : durant l’hiver dernier, 258 épisodes de cas groupés d’infections respiratoire aigües ont été pris en charge dans des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes de la région.