Evolution du dispositif d’arrêt de travail préventif des personnes vulnérables

Actualité
Date de publication
Visuel
A compter du 1er septembre 2020, le dispositif d’arrêt de travail préventif des personnes vulnérables plus particulièrement exposées au Covid-19 évolue
Corps de texte

Désormais, seules les personnes qui se trouvent dans l’une des 4 situations médicales suivantes peuvent demander à leur médecin traitant de bénéficier d’un arrêt de travail et être indemnisés :

  • personne souffrant d’un cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
  • personne atteinte d’une immunodépression congénitale ou acquise ;
  • personne âgée de 65 ans ou plus souffrant d’un diabète associé à une obésité ou à des complications micro ou macrovasculaires ;
  • personne dialysée ou présentant une insuffisance rénale chronique sévère.

En fonction de ces situations médicales et dans l’impossibilité pour l’assuré de poursuivre son activité en télétravail, les médecins généralistes et spécialistes pourront établir comme actuellement, soit un certificat d’isolement pour les salariés du privé, soit un arrêt de travail en ligne de préférence (via le service Amelipro) pour les autres catégories

Les personnes vulnérables ne peuvent donc plus, à compter du 1er septembre, utiliser le site declare.ameli.fr pour déclarer un arrêt de travail.

Consultez la fiche d'indemnisation dérogatoires des arrêts de travail en vigueur dans le cadre du COVID-19