Auvergne-Rhône-Alpes

23 février - Lancement d'un portail patient régional : MyHop

Communiqué de presse
Visuel
Image Source
Logo SISRA
Né d’une initiative des Hospices Civils de Lyon, le portail patient offre désormais un point d’entrée unique à l’usager (myHop) pour accéder à ses informations personnelles et interagir avec les professionnels de santé qui assurent sa prise en charge, quel que soit son parcours.
Corps de texte

Le 20 janvier 2016, le Comité de pilotage des systèmes d’information de santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, animé par l’Agence régionale de santé, a officiellement lancé le portail régional de services pour les patients : myHop.
Né d’une initiative des Hospices Civils de Lyon, le portail patient offre désormais un point d’entrée unique à l’usager (myHop) pour accéder à ses informations personnelles et interagir avec les professionnels de santé qui assurent sa prise en charge, quel que soit son parcours. Ce projet est inédit à l’échelle d’une région et constitue un maillon essentiel du futur Service public d’information en santé (Mesure 10 de la loi de santé).
 

Un accès unique aux services innovants déjà disponibles

Le portail offre des services très concrets aux près de 100 000 patients qui disposent d’un compte d’accès.
Ils peuvent ainsi :

  • dans le cadre d’une grossesse : s’inscrire en ligne à la maternité et répondre à un questionnaire pour détecter une éventuelle grossesse à risque. Mis en œuvre aux Hospices Civils de Lyon (HCL), ce service est actuellement utilisé par près 600 patientes chaque mois ;
  • pour tous les patients : avoir la possibilité de poser des questions ciblées aux professionnels qui assurent leur prise en charge et d’avoir ainsi des réponses rapides entre deux venues au sein de l’établissement. Ce service est ouvert depuis 2015 au Centre Léon Bérard ;
  • pour les patients atteints d’une maladie chronique : être suivi à domicile (suivi quotidien, envoi périodique des résultats, éducation thérapeutique, etc.) Ce service est proposé par les HCL aux patients diabétiques porteurs d’une pompe à insuline sous cutanée ;
  • dans le cadre de la prise en charge du handicap ou d’une maladie chronique : gérer facilement les demandes auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) : il s’agit d’une des fonctionnalités du service COMPILIO, carnet de soins numérique porté par l’association R4P (Réseau régional de rééducation et de réadaptation pédiatrique en Rhône-Alpes) ;
  • gérer des rendez-vous : demander un rendez-vous, vérifier les dates et horaires ;
  • disposer des documents relatifs à la prise en charge.

Au-delà des services existants, l’annonce faite le 20 janvier dernier marque le lancement d’une phase de généralisation.
Portée par le CISS-RA (Collectif inter-associatif des usagers de la santé) et le GCS SISRA (Groupement de coopération sanitaire système d’information santé Rhône-Alpes), celle-ci va s’échelonner sur plusieurs années.
En 2016, 9 établissements de santé vont s’engager dans la démarche en plus des 2 établissements dont les portails sont déjà ouverts (les Hospices Civils de Lyon et le Centre Léon Bérard).
 

Toutes les étapes du parcours de santé seront concernées

Ce projet est issu de l'hôpital et se développe d'abord avec les établissements de santé de la région, mais il a vocation à s'ouvrir pour l'ensemble du parcours de santé, y compris  à la médecine de ville.
Ainsi, dans le cadre du programme Pascaline, de nouveaux services tels que le suivi des parcours ambulatoires, l’interaction avec les Plateformes territoriales d’appui (PTA) ou encore le carnet de vaccination électronique seront également mis à disposition de l'usager via ce portail unique.
L’objectif est de généraliser le projet pour l’ensemble de la région dans un délai de 5 ans, et mettre à disposition de l’usager un portail unique dédié à son parcours de santé : quels que soient les établissements sanitaires qu’il est amené à fréquenter et les professionnels de santé de ville avec lesquels il est en relation.
Avec l’ouverture de ce service, c’est un champ nouveau et prometteur qui s’ouvre au patient dans la perspective de le rendre véritable acteur de son parcours de santé. Pour autant, c’est aussi une démarche qui fait évoluer les modalités d’échange entre patient et soignant et qui aura un impact organisationnel fort pour les professionnels de santé.

Aller plus loin

Documents à télécharger

Contact

Contenu

Amélie RUBIO
Délégation à l’information et à la communication
04 27 86 55 55
ars-ara-presse@ars.sante.fr

Mots clés

Santé et numérique professionnels de santé établissements de soins