La campagne de dépistage du Covid-19 se déploie dans les établissements médico-sociaux de l’Isère

Communiqué de presse
Visuel
La campagne de dépistage annoncée le 6 avril par le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, se déploie dans les EHPAD de l’Isère.
Corps de texte

Sous l’égide de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes, avec le concours du Conseil départemental puisqu’il s’agit de structures sous compétence conjointe, 14 établissements du département ont bénéficié de ces dépistages la semaine dernière et une dizaine sont d’ores et déjà programmés pour cette semaine.

14 ÉTABLISSEMENTS IDENTIFIÉS COMME PRIORITAIRES ET DÉJÀ TESTÉS

Les établissements ciblés en priorité pour débuter cette campagne de dépistage sont ceux dans lesquels au moins un cas de Covid-19 a été confirmé dans la structure, soit dans l’effectif des personnels, soit dans celui des résidents.
Le dépistage est proposé à l'ensemble des professionnels de l'établissement qu'ils présentent des symptômes ou non, et à au moins trois résidents, possiblement étendu à tous les résidents.

L’ARS a identifié, en concertation avec le conseil départemental et la préfecture de l'Isère, et en lien étroit avec les établissements concernés, une première liste de 14 établissements définis comme prioritaires. Ils ont ainsi fait l’objet d’une campagne de dépistage, initiée dès le 10 avril, pour les premiers d’entre eux.

Il s’agit de 13 établissements pour personnes âgées dépendantes et une structure d’accueil pour personnes en situation de handicap :

  • EHPAD les Pivoles - La Verpillère
  • EHPAD le Dauphin bleu - Beaurepaire
  • EHPAD Luzy Dufeillant - Beaurepaire
  • EHPAD Saint Chef
  • EHPAD Victor Hugo - Vienne
  • EHPAD Mutualité française Isère la Folatière - Bourgoin Jallieu
  • EHPAD Entre deux Guiers
  • EHPAD René Marion - Roybon
  • EHPAD ORSAC Sévigné - Saint Martin le Vinoux
  • EHPAD et USLD Michel Philibert la Mutualité française Isère - Saint Martin d’Hères
  • EHPAD Vinay
  • EHPAD ACPPA Eglantine - Fontaine
  • EHPAD la Maison des Anciens - Echirolles
  • MAS-FAM Les maisons de Crolles

Ce sont ainsi près de 700 résidents et 550 personnels qui ont été déjà dépistés.

Ces campagnes vont se poursuivre cette semaine dans une dizaine de structures supplémentaires, en fonction de de l'évolution de la situation épidémiologie des établissements et de l'apparition éventuelle de nouveaux cas.

LES MESURES À METTRE EN OEUVRE UNE FOIS LES RÉSULTATS CONNUS

L’enjeu essentiel de cette campagne de dépistage est de permettre à l’établissement concerné de construire un plan d'actions adapté à la situation afin de contenir, autant que possible, la propagation du virus dans l’établissement. En réorganisant, dans la mesure du possible, la structure et en créant notamment un secteur dédié aux personnes malades, pour éviter les contaminations, en prenant également des dispositions appropriées à l’égard du personnel.
Un appui des équipes mobiles d’hygiène sera renforcé si besoin.

QUI PEUT PRÉLEVER ET ANALYSER ?

En Isère, les prélèvements peuvent être réalisés par l'équipe mobile de prélèvements mise en place par le CHU Grenoble-Alpes, par les équipes des laboratoires de biologie médicale, ou par le Service départemental d’incendie et secours (SDIS) qui s’est mobilisé pour assurer ces prélèvements.

Deux laboratoires sont en situation de pouvoir analyser les prélèvements, il s’agit du laboratoire du CHU Grenoble-Alpes et du laboratoire Oriade Novialle, dont le plateau technique est situé à St Martin d'Hères.

Aller plus loin

Contact

Contenu

Contacts presse :

ARS Auvergne-Rhône-Alpes
04 27 86 55 55
[email protected]

Département de l’Isère
06 86 69 98 01
[email protected]

Préfecture de l’Isère
04 76 60 48 05
[email protected]