L’OFFRE DE SANTÉ DANS LE DIOIS CONTINUE SON DÉVELOPPEMENT

Communiqué de presse
Visuel
Une quatrième réunion du comité de suivi s’est tenue ce jeudi 5 novembre 2020 pour un nouveau point de situation sur les actions engagées.
Corps de texte

Le jeudi 5 novembre 2020, s’est tenue en audio-conférence et en présentiel la quatrième réunion du comité de
suivi de l’évolution de l’offre de santé dans le Diois, sous la co-présidence de Hugues Moutouh, Préfet de la
Drôme et du Dr Jean-Yves Grall, Directeur général de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes. Cette réunion a permis de
dresser un état d’avancement du plan d’actions prévu dans le cadre du projet de santé du Diois fortement soutenu
par l’État (20 millions d’euros d’investissement sur la période 2018-2025) et pour lequel 17 actions opérationnelles
sont suivies.

Etaient notamment présents Bernard Buis, sénateur de la Drôme, Célia de Lavergne, députée de la Drôme, Isabelle
Bizouard, maire de Die, Alain Matheron, président de la communauté des communes du Diois, Jacques Ladegaillerie,
représentant de Marie-Pierre Mouton et Freddy Serveaux, Directeur Général des centres hospitaliers de Valence, Crest, Die, Tournon et le Cheylard.

LE CENTRE PÉRINATAL DE PROXIMITÉ

Depuis le 1er janvier 2018, le Centre périnatal de proximité (CPP) de Die assure des consultations prénatales, postnatales,
de gynécologie ainsi que des consultations de pédiatrie. Depuis son ouverture, l’activité du CPP est
rapidement montée en charge. Il offre aujourd’hui un véritable service de proximité pour la population.

Le CPP en chiffres (bilan de l’activité de l’année 2019):

  • 3 350 consultations (de sage-femme, pédiatre, gynécologue obstétricien et y compris à domicile) ont été réalisées.
  • 1 170 patients en file active (ayant été vus au moins une fois).
  • 200 dossiers ont été étudiés en cellule de coordination.
  • 7 transferts ont été régulés par le 15.
  • Un dispositif renforcé portant sur les accouchements inopinés et les patientes dites « remarquables »
  • Tous les répondants à l’enquête biannuelle de satisfaction donnent une note au service entre 4 et 5 (5 étant le maximum).

LE RENFORCEMENT DES URGENCES

Dispositifs d’aide au diagnostic

  • Depuis la mise en service du nouveau scanner le 16 octobre 2018, plus de 4 000 examens ont été réalisés.
  • En septembre 2018 : acquisition d’un mammographe plus performant.

Amélioration du fonctionnement du service des urgences

  • Octobre 2020 : engagement des travaux de rénovation du service des urgences. Le coût du chantier d’1 million d’euros est intégralement pris en charge par l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Présence médicale aux urgences en continu, 24h sur 24 et 7 jours sur 7.