L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes est là

Opération de démoustication dans le Rhône à Villeurbanne et à Mions

Communiqué de presse
Visuel
image CP
L’opération sera menée par l’EID Rhône-Alpes dans la nuit du 18 au 19 septembre 2019.
Corps de texte

Un cas de Dengue a été signalé à l’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes, chez un habitant résidant à Villeurbanne et ayant séjourné à Mions. Dans la mesure où le moustique tigre est implanté dans le département, une opération de démoustication sera réalisée par l’Entente interdépartementale pour la démoustication Rhône-Alpes (EID-RA) dans la nuit de ce mercredi 18 et jeudi 19 septembre de 3h30 à 4h30 dans les deux communes.

Pourquoi une opération de démoustication ?

Pour chaque signalement de dengue, chikungunya ou zika (maladies à déclaration obligatoire) reçu, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes demande à l’EID Auvergne-Rhône-Alpes de rechercher si le patient a pu être en contact avec un moustique tigre (recherche de larves et moustiques adultes), dans les zones où le patient a circulé.

Quand la présence du moustique tigre est avérée sur les zones géographiques en question, le plan national « anti-dissémination de la dengue et du chikungunya en métropole » prévoit une opération de démoustication afin d’éviter l’initiation d’un cycle de transmission autochtone, c'est-à-dire une transmission d’un de ces virus à la population locale.

En effet, lorsqu'un moustique tigre pique une personne atteinte de dengue, chikungunya ou zika il peut s'infecter et être en capacité de transmettre la maladie lors de ses prochaines piqures.

Information des habitants

Lorsque qu’une opération de démoustication doit être mise en œuvre, les habitants concernés sont informés afin qu’ils  puissent prendre les mesures de protection pour ne pas être exposés directement au produit épandu.

C’est ainsi que l’EID Rhône-Alpes a d’ores et déjà distribué une fiche d’information dans les boites aux lettres des habitants des communes.

L'insecticide utilisé est autorisé par la réglementation et l'arrêté préfectoral
du 30 avril 2019 : Aqua-K Othrine, à base de deltaméthrine, émulsion aqueuse – dose 0,5  g/ha - brouillard froid.

Mesures de précaution

Certaines mesures de précaurion sont à prendre par les habitants des secteurs concernés :

  • Fermez les fenêtres le temps de l'opération
  • Restez à l'intérieur des bâtiments ou des véhicules le temps de cette opération et jusqu'à 30 mn après le passage du véhicule
  • Mettez à l'abri vos animaux
  • Ne laissez pas du linge sécher dehors
  • En raison du comportement « main-bouche » des enfants, rentrez leurs jouets
  • Rincez à l'eau le mobilier de jardin
  • Comme pour tout traitement insecticide utilisé pour les cultures, et même si les doses sont moindres, ne consommez pas les fruits et légumes de votre jardin dans les 2 jours qui suivent le traitement et rincez-les à l'eau avant consommation
  • En cas d'apparition de sensations anormales suite au traitement, contactez votre médecin traitant

La dengue et le chikungunya

La Dengue et le Chikungunya sont des maladies virales qui se caractérisent classiquement par une fièvre d’apparition brutale associée à des douleurs musculaires, des maux de tête et, pour le Chikungunya des douleurs articulaires pouvant être invalidantes. Ces symptômes surviennent dans la semaine suivant la piqûre d’un moustique contaminé. En effet, il n’y a pas de transmission directe de personne à personne.

 

Le moustique Aedes albopictus (dit « Moustique tigre ») est le vecteur de cette maladie quand il est contaminé. Il se contamine en piquant une personne malade et devient ainsi capable de transmettre la maladie dans le proche voisinage en piquant des personnes saines. Ces deux maladies évoluent favorablement dans la plupart des cas.

Aller plus loin