Organisation de la prise en charge des soins urgents dans l'Allier et le Puy-de-Dôme pour la période du 1er juillet au 31 août 2021

Communiqué de presse
Visuel

Ce lundi 26 avril, le directeur général de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes a réuni les principaux acteurs des soins urgents des « Territoires d’Auvergne » (Allier et Puy de Dôme) pour préparer l’organisation de la prise en charge des soins urgents en vue de la période estivale.

Corps de texte

Ce lundi 26 avril, le directeur général de l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes a réuni les directeurs, les présidents de communauté médicale d’établissements et les responsables de l’aide médicale urgente des principaux établissements publics du groupement hospitalier « Territoires d’Auvergne » (Allier et Puy de Dôme), afin de préparer l’organisation de la prise en charge des soins urgents en vue de la période estivale.

Au cours de cette réunion et faisant suite à des échanges tenus antérieurement, le directeur général de l’ARS a annoncé la mise à disposition du groupement hospitalier d’un HéliSMUR (hélicoptère dédié à l’aide médicale urgente) qui sera basé à Montluçon dans l’Allier, pour la période du 1er juillet au 31 août 2021.

Cet hélicoptère vient ainsi en complément de l’hélicoptère de la sécurité civile basée à Aulnat et de l’HéliSMUR basé au centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand.

En effet, les difficultés de recrutement médical au sein de la filière urgences des établissements hospitaliers de l’Allier et à un degré moindre, des établissements du Puy-de-Dôme, justifient cette décision qui doit permettre d’optimiser la ressource médicale et d’améliorer la prise en charge des patients en cette période habituellement tendue sur le plan des ressources humaines.

Cet hélicoptère fonctionnera avec les équipes d’urgentistes des centres hospitaliers de l’Allier (Moulins, Vichy et Montluçon) et une co-régulation sera réalisée par les Services d’aides médicale urgente (SAMU) de l’Allier et du Puy-de-Dôme pour coordonner le déclenchement de ces trois hélicoptères.

Ce dispositif sera soutenu financièrement par l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes à hauteur d’environ 300 000 euros et pour cette période de deux mois, durant lesquels une évaluation continue sera menée, permettant d’en tirer des enseignements.

 

Aller plus loin

Contact

Contenu

Service presse : ars-ara-presse@ars.sante.fr - 04 27 86 55 55