L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes est là

Préfiguration des plateformes d’orientation et diagnostic pour enfants de 0 à 6 ans porteurs de troubles du neuro-développement.

Appel à projets / candidatures / manifestation d'intérêt
Médico-social
Statut
En cours d'attribution
Visuel
Appel à projet
Accroche
Appel à projet lancé dans le cadre de la stratégie pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement 2018-2022, en vue de la mise en œuvre de plateformes de coordination et d’orientation dans le cadre du parcours de bilan et d’intervention précoce pour les enfants de 0 à 6 ans inclus atteints de troubles du neuro-développement.
Le nombre de plateformes à mettre en œuvre est de 5.
Corps de texte

Le cahier des charges objet du présent appel à projet de mise en conformité décline le cahier des charges national annexé à la circulaire du 22 novembre relatif à la mise en place des plateformes d'orientation et de coordination dans le cadre du parcours de bilan et d'intervention précoce pour les enfants avec des troubles du neuro-développement. Il  intègre un certain nombre de caractéristiques propres à la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les plateformes sont mises en place pour articuler, sur un territoire donné, les professionnels de la première ligne et de la deuxième ligne et associer les différentes structures de la deuxième ligne, quel que soit leur mode d’exercice ou le type de structure.

Ces plateformes ont vocation à assurer la mise en place et le déroulement d’un parcours de bilans et d’interventions précoces concourant au diagnostic des enfants repérés avec un éventuel trouble du neuro-développement. Tout enfant repéré avec un potentiel trouble du neuro-développement accède, par leur intermédiaire, à une solution par des bilans et interventions couverts par l’assurance maladie.

Les plateformes s’appuient sur les capacités d’accueil et les plateaux techniques propres des structures auxquelles elles sont adossées et qui en sont parties prenantes. Elle sont ainsi constituées de structures de 2ème ligne, sanitaires et médico-sociales, qui doivent travailler en partenariat pour allier les compétences disponibles dans les deux secteurs.

Les plateformes sont portées par l'ensemble des parties prenantes susceptibles d'être contributrices ou effectrices de niveau 2 et peuvent intégrer les dispositifs d’appui à la coordination présents et opérationnels sur le territoire.

Aller plus loin