Semaine de la sécurité des patients 2022 : des initiatives autour des événements indésirables graves associés aux soins

Actualité

Cette année, la semaine de la sécurité des patients est dédiée à la prévention des EIGS, évènements indésirables graves associés aux soins. Vous trouverez sur cette page quelques supports et initiatives autour de cette thématique.

Initiée par le ministère chargé de la santé en 2011, la semaine de la sécurité des patients a pour objectif de promouvoir l'implication des professionnels de santé, patients, résidents et usagers autour de la sécurité des soins.

Avec une thématique dédiée aux EIAS (évènements indésirables associés aux soins), l'édition 2022 est l'occasion de mettre en avant des outils à disposition des établissements de santé (ES) et des établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) produits par l'ARS ou ses partenaires sur le sujet. C'est aussi l'occasion de valoriser les initiatives de trois structures récompensées dans le cadre du concours annuel organisé par l'Agence.

L'Auvergne-Rhône-Alpes est l'une des régions les plus acculturées à la déclaration des EIGS, avec 54,2 déclarations par million d'habitant en 2021.

Source : rapport annuel de la HAS - 2021

Les fiches repères sur les événements indésirables produites par l'Agence

La Direction déléguée aux évènements indésirables (DEI) de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes publie deux fois par an des fiches repères afin de sensibiliser les agents des établissements de santé et structures médico-sociales aux enjeux liés aux événements (EI). indésirables. 

Au sommaire du dernier numéro, des informations générales sur les évènements indésirables (terminologie, textes juridiques, etc.), des données chiffrées, des conseils pour rédiger les signalements, un focus sur un événement indésirable grave associé aux soins (EIGS) en particulier ou sur des actions pour les prévenir.

Retrouvez la fiche repères de novembre 2022 en cliquant ici.

Un serious game proposé par l'OMEDIT pour réduire les infections graves liées aux soins

L’OMEDIT Auvergne-Rhône Alpes vient de lancer un serious game dont l'objectif est de sensibiliser les professionnels de santé à l’analyse des causes suite à la survenue d’un EIGS.

L’ « En quêt’EIGS » est une enquête à mener en équipe. Les participants ont une heure pour récolter des indices placés dans différents lieux de leur établissement (sous forme de flashcodes). Ils doivent ainsi reconstituer les faits et comprendre les causes ayant entraîné un EIGS.

Ce serious game a été construit en partenariat avec le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Clermont Ferrand, le centre hospitalier (CH) de Vichy et le CH de St Joseph St Luc et avec l’aide de la DEI de l’ARS et de l'association de coordination pour l'évaluation des pratiques professionnelles en santé en Auvergne-Rhône-Alpes (CEPPRAAL). 

Si vous souhaitez le mettre en place au sein de votre établissement, le kit est disponible sur demande par mail ou via le site internet de l’OMEDIT

A vous de jouer !

Des initiatives valorisées à l'occasion du concours "Semaine de la sécurité du patient" 2022

Depuis plusieurs années, l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes organise à l'occasion de la semaine de la sécurité des patients un concours afin de valoriser les initiatives d'établissements de santé, structures médico-sociales ou professionnels libéraux.

En 2022, les 3 lauréats sont : 

L'EHPAD La maison Cauzid pour sa prise en charge du risque de chute chez ses résidents

L'enjeu pour La maison Cauzid était de réduire les risques de chute, tout en préservant l'autonomie des résidents.

Ce projet répond à une vraie problématique en ESMS. En effet, les chutes en ESMS représentaient en 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes 21,25% des évènements indésirables associés aux soins et 44,83% des évènements indésirables graves liés aux soins.

Le projet est mené par une équipe pluridisciplinaire qui compte notamment des infirmières, aides-soignantes, médecins, ergothérapeutes et animatrices. Ils étudient l’environnement du lieu de chute, en analysent les causes et mettent en place des actions en conséquence.

L'objectif étant d'assurer la sécurité des résidents tout en facilitant leur autonomie.

Ces actions sont évaluées par la même équipe chaque trimestre.

Le centre hospitalier Jacques Lacarin de Vichy avec son atelier pour sensibiliser les équipes de soin

Ce projet avait pour objectif d'acculturer de manière positive les professionnels soignants aux EIAS.

L'établissement a d'abord réalisé un film pédagogique de 5 mn, relatant un évènement indésirable fictif ainsi qu'un kit pour animer des ateliers.

Plus de 113 professionnels de santé (aides-soignants, infirmiers, cadres de santé, techniciens de laboratoire, etc.) ont participé aux ateliers proposés.

Cet atelier est désormais proposé aux équipes soignantes dans le cadre des rencontres annuelles Qualité et Gestion des risques ou au sein de formations spécifiques. En janvier 2023, le CH de Vichy proposera de nouveau cet atelier en janvier 2023, mois qui sera dédié aux EIAS et EIGS au sein de l'établissement.

Le centre hospitalier de Bourg en Bresse pour son projet "ExPRIMez-vous !" afin de sensibiliser les patients et leurs proches au signalement d'EIGS.

L’identification d’éventuels EIGS a été intégrée dans le questionnaire de recueil d’expérience, transmis aux patients lors de leur sortie. Cette démarche a été accompagnée par une campagne d’affichage afin de sensibiliser les patients et les professionnels de santé.

Le recueil de ces informations est complémentaire des déclarations réalisées par les professionnels et permet de détecter des EIAS via différentes approches. En 2021, 7,6% des évènements indésirables ont été déclarés par les patients via ce canal.

Aller plus loin