Vaccination contre la COVID-19 en Auvergne-Rhône-Alpes

Communiqué de presse
Visuel

Les services de l'état en Auvergne-Rhône-Alpes coordonnent la montée en charge de la vaccination.

Corps de texte

1,47 MILLION D’INJECTIONS RÉALISÉES EN TROIS MOIS

Depuis maintenant 3 mois, la vaccination contre la Covid-19 se déploie dans les 12 départements de la région au rythme des livraisons des trois vaccins autorisés : Pfizer BioNtech, Moderna et AstraZeneca.

Au dimanche 3 avril, ce sont 1,103 million de personnes de la région qui ont reçu au moins une dose de vaccin parmi lesquelles 364 000 ont reçu les deux doses soit un total de 1,47 million d’injections réalisées depuis le début de la campagne.

Durant le mois d’avril ce devrait être près de 1,4 million de doses de vaccins qui seront livrées (environ 350 000 chaque semaine), auprès des établissements de santé, médico-sociaux, centres de vaccination et pharmacies de ville pour les professionnels libéraux.

UN PILOTAGE COORDONNÉ PAR L’ÉTAT AVEC L’APPUI DE NOMBREUX PARTENAIRES

Pilotée par le réseau des préfectures et l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, la vaccination s’appuie sur la mobilisation quotidienne de nombreux partenaires : sapeurs-pompiers des services départementaux d’incendie et de secours (SDIS), établissements et professionnels hospitaliers, professionnels de santé libéraux et personnels de santé, caisses primaires d’assurance maladie, etc.

La mise en œuvre de cette campagne vaccinale est aussi permise grâce à l’implication forte des collectivités locales qui mettent à disposition des lieux dédiés à la vaccination (salles municipales, gymnase, etc.) et des moyens logistiques et administratifs, nécessaires au fonctionnement de ces centres.

Contribuent enfin au déploiement de la vaccination des opérateurs privés, comme durant le week-end des 3, 4 et 5 avril, où l’Olympique Lyonnais Groupe a mis à disposition le Groupama Stadium à Décines-Charpieu pour une opération majeure de vaccination : plus de 10 000 premières injections ont ainsi été réalisées durant ces trois jours. Cette opération coup de poing sera d’ailleurs renouvelée le week-end du 17 avril toujours au Groupama Stadium.

PRÈS DE 140 CENTRES DE VACCINATION PERMANENTS OUVERTS DANS LA RÉGION

Aujourd’hui, la région Auvergne-Rhône-Alpes dispose d’un peu plus de 140 centres de vaccination permanents réalisant de 250 à 2000 vaccinations par jour auprès des publics cibles.

Ces centres, autorisés par les préfets après avis de l’ARS, ont vocation à adapter leur capacité vaccinale au rythme d’arrivée des vaccins.

En effet, l’objectif des Préfectures et de l’Agence régionale de santé est d’abord d’accompagner l’augmentation des capacités des centres aujourd’hui déjà ouverts avant d’envisager l’ouverture de nouveaux centres de vaccination afin de garantir l’efficience des organisations en place.

S’ajoutent à ces centres de vaccination, 7 équipes mobiles de vaccination (Ain, Allier, Ardèche, Cantal, Puy de Dôme, Rhône et Haute-Savoie) qui vaccinent des personnes à domicile ou au sein de salles communales et une trentaine de sites de vaccination éphémères, opérationnels grâce à des professionnels de santé du territoire et parfois adossés à un des centres de vaccination pérennes.

EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES : 5 GRANDS CENTRES DE VACCINATION ACTÉS, UN 6E À L’ÉTUDE

Parallèlement, l’ouverture de grands centres de vaccination est aussi étudiée par les autorités, dès lors que les moyens le permettent : stocks de vaccins pouvant être alloués, moyens humains et logistiques disponibles. Ces grands centres ne sont pas une fin en soi et comme l’a affirmé le ministre des solidarités et de la santé, ils n’ont pas vocation à remplacer les centres de proximité mais bien à compléter l’offre existante.

Aujourd’hui, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, 5 grands centres de vaccinations pérennes sont ouverts (Palais des sports de Gerland à Lyon) où vont prochainement ouvrir dans les départements de la Loire, de l’Isère, du Puy de Dôme et de la Haute-Savoie, en partenariat étroit avec les différentes collectivités concernées et avec l’appui des acteurs et professionnels du secteur de la santé et des pompiers notamment. Des communications spécifiques seront réalisées pour chacun des 4 grands centres.

Dans le Rhône enfin, l’ouverture d’un deuxième grand centre de vaccination pérenne est à l’étude en lien avec plusieurs collectivités locales. Il pourrait prendre place au sein du parc des expositions Eurexpo à Chassieu et permettrait, après une montée en charge progressive, de vacciner plus de 3 000 personnes chaque jour.