Vaccination contre la grippe 2020-2021 : une priorité pour les personnes à risque

Actualité
Date de publication
Visuel
Plus que jamais cette année, la vaccination contre la grippe est un enjeu majeur de santé publique pour tous, soignants et patients. C’est une priorité pour protéger toutes les personnes fragilisées par leur état de santé.
Corps de texte

La vaccination est le moyen de prévention le plus efficace et le plus sûr pour se protéger contre de nombreuses maladies infectieuses. Pour faire face à la grippe, un vaccin est disponible chaque année. Il est pris en charge pour toutes les personnes les plus fragiles et pour les professionnels de la santé. Dans le contexte épidémique actuel, c’est une priorité pour que les risques liés à la grippe ne viennent pas s’ajouter cette année à ceux du virus Covid 19.

L’épidémie de Covid-19 montre combien les conséquences d’une maladie infectieuse peuvent être graves pour les personnes fragiles.

La Haute Autorité de santé (HAS) dans son avis du 20 mai 2020 insiste sur la nécessité de vacciner en priorité les personnes éligibles à la vaccination, dont la liste est indiquée dans le calendrier des vaccinations 2020 qui sont également celles à risque d’infection grave à la Covid-19.

Il s’agit :

  • des personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • des personnes de moins de 65 ans souffrant de certaines maladies chroniques ;
  • des femmes enceintes ;
  • des personnes souffrant d’obésité (indice de masse corporel (IMC) supérieur ou égal à 40) ;

La stratégie vaccinale vise aussi à assurer une protection indirecte en vaccinant :

  • les professionnels de santé et les professionnels des établissements médico sociaux au contact des patients à risque car ils peuvent contribuer à propager l’infection ;
  • l’entourage des nourrissons de moins de six mois à risque de complication grave de la grippe et des personnes immunodéprimées.

L'arrivée de l'épidémie de grippe est imprévisible. Elle peut se propager très rapidement, il est recommandé aux personnes fragiles de se faire vacciner au début de la campagne de vaccination. Il faut compter environ 15 jours entre le moment de la vaccination et le moment où l'on est protégé contre la grippe saisonnière. C'est le temps nécessaire pour que le système immunitaire réagisse au vaccin.

La campagne de vaccination 2020-2021 se déroule du 13 octobre 2020 et au 31 janvier 2021.

 

Pour éviter l’infection par le virus de la grippe, il est nécessaire de mettre en place une série de mesures : la première d’entre elles est d’adopter des gestes barrières pour limiter la transmission du virus. Les gestes barrières sont les mêmes que ceux qui protègent de la COVID-19, il s’agit de gestes et comportements individuels et/ou collectifs à appliquer dès qu’on présente un signe d’infection notamment respiratoire pour protéger son entourage :

  • Porte un masque
  • Se laver les mains régulièrement ou utiliser une solution hydro-alcoolique ;
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir ;
  • Se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter ;
  • Eviter de se toucher le visage ;
  • Respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres ;
  • Saluer sans serrer les mains et ne plus faire d’embrassade ; .

La vaccination est une protection supplémentaire pour protéger les plus fragiles contre la grippe. Chaque année la vaccination contre la grippe saisonnière permet d’éviter plus de 2 000 décès

Les professionnels de santé habilités à vacciner sont :

  • les médecins,
  • les infirmiers, sans prescription pour les personnes majeures et sur prescription pour les personnes mineures,
  • les sages-femmes (pour les femmes enceintes et l’entourage des nourrissons à risque de grippe grave),
  • les pharmaciens volontaires, pour les personnes majeures.

Si vous êtes concerné par les recommandations de vaccination, votre caisse d'assurance maladie vous envoie une invitation et un bon de prise en charge. Ce bon vous permettra de bénéficier gratuitement du vaccin antigrippal.