Vaccination en Isère durant le week-end du 1er mai

Communiqué de presse
Visuel

La préfecture de l’Isère et l’Agence régionale de santé rappellent que les personnes éligibles pourront se faire vacciner durant le week-end du 1er mai, selon deux modalités, en fonction de leurs profils.

Corps de texte

Deux centres de vaccination proposant des vaccins ARN messager (Pfizer ou Moderna) seront ouverts :

  • Le centre de vaccination Alpexpo sera ouvert samedi 1er et dimanche 2 mai ;
  • Le centre de vaccination de Voiron sera ouvert samedi 1er mai.

Pour rappel, les personnes éligibles aux vaccins ARNm à compter de demain sont :

  • toutes les personnes de plus de  60 ans ;
  • toutes les personnes de 18 ans et plus souffrant d’une pathologie à très haut risque de forme grave de Covid-19 ;
  • les personnes de 18 ans à 54 ans souffrant de comorbidités :

- Pathologies cardio-vasculaires

- Diabète de types 1 et 2

- Pathologies respiratoires chroniques

- Insuffisance rénale chronique

- Obésité avec indice de masse corporelle ≥30

- Cancer ou hémopathie maligne

- Maladies hépatiques chroniques

- Immunodépression congénitale ou acquise

- Syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie

- Pathologies neurologiques 

- Troubles psychiatriques

- Démence

  • les femmes enceintes à partir du 2e trimestre de grossesse ;
  • tous les professionnels de santé et du médico-social de plus de 18 ans.

Il convient de prendre rendez-vous selon l’une des deux modalités :
depuis www.sante.fr > Isère > «Choisir le centre » ; ou bien directement, via la plateforme de réservation www.keldoc.com

Par ailleurs, la vaccination des personnes de plus de 55 ans considérés comme plus exposés au virus dans le cadre de leur activité professionnelle pourront se faire vacciner sans rendez-vous ce samedi 1er mai de 9h15 à 16h (dernier rendez-vous à 15h30) au centre de vaccination de Voiron, salle des fêtes, place Antoine-Jacques Gau.

Les professionnels éligibles à ce dispositif, lorsqu’ils sont plus de 55 ans sont :

  • Les professeurs des écoles, collèges et lycées ; 
  • Les ATSEM (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) ;
  • Les AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap) ;
  • Les professionnels de la petite enfance – dont les assistants maternels ;
  • Les professionnels de la protection judiciaire de la jeunesse et les professionnels de la protection de l’enfance ;
  • Les personnels techniques des collectivités intervenant dans les établissements scolaires ;
  • Les policiers nationaux et municipaux ; les gendarmes et les surveillants pénitentiaires ;
  • Les douaniers ;
  • Les conducteurs de bus, ferry et navette fluviale ;
  • Les conducteurs et livreurs sur courte distance ;
  • Les conducteurs routiers ;
  • Les chauffeurs de taxi et de VTC ;
  • Les contrôleurs des transports publics (exemple : SNCF, transports urbains) ;
  • Les agents d’entretiens : agents de nettoyage, éboueurs, ramassage et tri des déchets ;
  • Les agents de gardiennage et de sécurité ;
  • Les salariés et chefs d’entreprises des commerces alimentaires : caissiers, employés de libre-service, vendeurs de produits alimentaires dont bouchers, charcutiers, traiteurs, boulangers, pâtissiers ;
  • Les salariés des abattoirs et des entreprises de transformation de viande ;
  • Les professionnels des pompes funèbres.

A noter, qu’il est également possible pour les personnes de plus de 55 ans d’être vaccinées en pharmacie et chez les médecins de ville dans le cadre du droit commun.

Pour mémoire, la vaccination est un motif dérogatoire permettant aux personnes souhaitant se faire vacciner de se déplacer au-delà des 10 kilomètres fixés dans le cadre du confinement en cochant la case « Santé – consultation et soins » > Déplacements pour des consultations, examens, actes de prévention (dont vaccination) et soins ne pouvant être assurés à distance ou pour l’achat de produits de santé.