Auvergne-Rhône-Alpes

VIH/SIDA

Article
Visuel
Image Source
molécule VIH
La lutte contre le VIH/Sida est une des priorités de l'ARS en matière de prévention et de promotion de la santé. En effet, si la diminution des découvertes de séropositivité VIH se poursuit chez les hétérosexuels, la situation épidémiologique concernant le VIH et les autres IST est très préoccupante pour les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes.
Corps de texte

561 000 sérologies VIH effectuées soit 71/1 000 habitants. Un chiffre stable depuis 2010 et nettement inférieur à celui retrouvé au niveau national   (81/1 000 habitants).
  
5125 TROD du VIH réalisés par les associations habilitées soit 11,7% de plus qu'en 2014.

400 personnes ont découvert leur séropositivité VIH, soit 50 cas par million d'hab. Un nombre stable depuis 3 ans et inférieur à celui observé au niveau national (89 cas par million d’habitants).
      
30% des séropositivités VIH ont été découvertes à un stade précoce vs 36% au niveau national.
        
49% - part des HSH parmi les personnes ayant été contaminées par le VIH dans la région en 2015. Une part plus importante qu’au niveau national (39%).
       
12M € : 10 M€ financés par l’ARS pour la création de 15 CeGIDD ; 2 M€ consacrés aux actions de prévention contre ces maladies.      

Le préservatif est un moyen incontournable pour se protéger contre le VIH/Sida mais non suffisant à lui seul pour enrayer l’épidémie : c’est pourquoi l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes souhaite rappeler l’importance d’un dépistage régulier de cette maladie pour permettre aux personnes qui apprennent leur séropositivité, de bénéficier d’une part d’une prise en charge dans les meilleures conditions et d’adapter, d’autre part, leurs comportements préventifs.

ll faut en parler à son médecin traitant sans attendre un quelconque signe clinique. Le test de dépistage est un examen biologique qui peut être prescrit par tout médecin et qui peut être réalisé dans un laboratoire d'analyse médicale.

Il est également possible de se rendre dans un des 15 Centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) des infections par le VIH, les hépatites virales et les infections sexuellement transmissibles, habilités par l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes depuis le 1er janvier 2016. Ils proposent une offre de prévention et de dépistage, notamment auprès des personnes les plus vulnérables vis-à-vis de ces infections.

12 associations sont également habilitées par l’Agence pour la réalisation de Tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) du VIH.

Par ailleurs, depuis le mois de septembre 2015, des autotests permettant de réaliser soi-même un dépistage du virus du Sida peuvent être achetés en pharmacie ou sur les sites Internet des officines autorisées pour la vente en ligne de médicaments

Par ailleurs, depuis le mois de septembre 2015, des autotests permettant de réaliser soi-même un dépistage du virus du Sida peuvent être achetés en pharmacie ou sur les sites Internet des officines autorisées pour la vente en ligne de médicaments

 

Le Test rapide d’orientation diagnostique (TROD) de l’infection par le Virus de l'immunodéficience humaine (VIH) ou de l'infection par le virus de l'hépatite C (VHC), communément appelé test de dépistage rapide, est un test réalisé par une piqûre au bout du doigt.

Il est conçu pour donner un résultat en quelques minutes. Le TROD ne concurrence pas le dépistage « classique ». Il est  complémentaire de celui-ci, voué à garantir une plus grande diversification de l’offre de dépistage avec un usage « hors les murs », en direction des populations les plus concernées par l’épidémie de VIH/SIDA ou d'hépatite virale C et/ou les plus éloignées du système de soins.

> Visualiser le déroulement d'un TROD

Un intérêt à la fois individuel et collectif.

Le dépistage précoce du VIH ou du VHC permet :

  • une prise en charge précoce de la maladie ;
  • une probable guérison en cas d’infection par le VHC ;
  • une diminution de la morbi-mortalité en cas d’infection par le VIH ;
  • une diminution de la transmission de ces infections à un niveau collectif.

L'offre de TROD en Auvergne-Rhône-Alpes

L'offre de dépistage ne cesse de s'enrichir depuis 2010 : le TROD VIH 1 et 2 a complété en août 2010 le dépistage "classique" prescrit par les médecins traitants ou effectué dans un CeGIDD (Centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic des infections par le VIH, les hépatites virales et les infections sexuellement transmissibles (IST)). En 2016, le TROD VHC et les autotests pour le VIH sont venus compléter ce dispositif de dépistage.

Qui peut réaliser les TROD VIH et VHC?

Le TROD peut être réalisé par d'autres professionnels que des professionnels de santé, sous couvert d’une formation validante et du respect d’un cahier des charges spécifique. Ces professionnels peuvent exercer dans le cadre d'une association de prévention en santé ou au sein d'un établissement de santé ou service médico-social.

Vous êtes une association ou un établissement ou service médico-social? 
> En savoir plus sur la demande d'habilitation à réaliser des TROD

Chiffres clés en Auvergne-Rhône-Alpes

  • en décembre 2016, 12 associations habilitées pour la réalisation de TROD
  • en 2015, 5 125 TROD réalisés soit 11,7 % de plus qu'en 2014
  • 20 tests étaient positifs (0,4 %) en baisse par rapport à l'année précédente (0,9 %)
  • 27,3 % des personnes n’avaient jamais réalisé de dépistage VIH au cours de leur vie.

 

Aller plus loin

Liens utiles

Mots clés

santé publique prévention