Travaux de rénovation

Article

Lors de la réalisation de travaux de rénovation dans son logement, la qualité de l’air intérieur doit être prise en compte, notamment en choisissant des matériaux et produits de consommation émettant moins de substances polluantes et en ayant les bons réflexes d’aération.

Depuis le 1er septembre 2013, les produits de construction et de décoration vendus en France doivent posséder une étiquette qui indique, de manière simple et lisible, leur niveau d’émissions en polluants volatils. Cette étiquette obligatoire sur tous les produits de construction et de décoration permet de choisir les produits émettant le moins de composés organiques volatiles (COV). Sont concernés les cloisons, revêtements de sols, isolants, peintures, vernis, colles, adhésifs, etc. dans la mesure où ceux-ci sont destinés à un usage intérieur.

Sur l’étiquette, le niveau d’émissions du produit est indiqué par un pictogramme accompagné d’une lettre en grand format. Cette lettre indique le niveau d’émissions du produit en polluants volatils dans l’air intérieur d’une pièce, allant de la lettre A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions).

L’étiquetage porte sur les émissions de COV et sur l’impact qu’elles ont sur la qualité de l’air intérieur une fois le produit mis dans la pièce. L’étiquetage renvoie en effet aux polluants émis une fois les produits étalés et secs, et non aux polluants éventuellement largués à l’ouverture des contenants ou lors de l’application.

On évitera également les matériaux qui nécessitent d’utiliser des colles et vernis et on privilégiera les produits avec un label éco-responsable et des peintures en phase aqueuse.

Aérer pendant et après les travaux

Pendant les travaux, on aère régulièrement et on évite de stocker trop de flacons dans le logement ; ceux dont se sert (en respectant les consignes d’utilisation) sont conservés dans un endroit ventilé et ils sont soigneusement refermés.

Les meubles neufs sont déballés à l’extérieur du logement ou dans une pièce non occupée et bien ventilée, de préférence plusieurs jours avant de les installer. Il est recommandé d’aérer pendant leur installation.

La pièce dans laquelle les travaux ont été effectués est encore plus aérée et il est nécessaire d’attendre plusieurs semaines avant d’habiter les pièces qui viennent d’être peintes.

Après les travaux, vérifier la circulation de l’air

Les travaux peuvent modifier la circulation de l’air dans le logement. Il est donc très important de vérifier si le système de ventilation reste bien adapté car, dans un logement mal ventilé, les polluants et l’excès d’humidité ne sont pas correctement évacués : des moisissures et des dégradations vont alors rapidement apparaître. Aussi, il est recommandé de prendre conseil auprès d’un professionnel du bâtiment.

Après les travaux, il faut s’assurer que les bouches d’aération sont propres et bien visibles (pas de meuble devant) et que l’air a la place de circuler sous les portes du logement.

Préparer la chambre de bébé

De la grossesse à l’âge de 2 ans, les 1000 premiers jours sont une période déterminante pour la vie d’un individu, durant laquelle il réduire autant que possible l’exposition aux polluants.

Pour aménager la chambre de bébé, il est donc nécessaire de prendre des précautions. Tout comme la réalisation des travaux, la pose de certains meubles peut émettre des polluants volatils pouvant être dangereux pour la santé (COV, formaldéhyde). Ces émissions sont liées à l’utilisation de colles et de panneaux de particules lors de leur fabrication. C’est d’autant plus important lorsqu’ils sont neufs. Il est donc important de finaliser l’aménagement de la chambre de bébé bien avant sa naissance et de l’aérer souvent pour évacuer les polluants émis.

Les femmes enceintes doivent aussi éviter de participer aux travaux de rénovation et à la pose des meubles.

 

Porter des équipements de protection adaptés :

  • un masque de protection adapté, en cas :
  • d’utilisation de produits chimiques,
  • de manipulation des laines minérales,
  • s’il se dégage des poussières lors de sciage, rabotage, ponçage…
  • des gants pour éviter les coupures, les brûlures, et des gants résistant aux produits chimiques si vous en utilisez,
  • des lunettes de protection contre les poussières,
  • des protections auditives lorsque vous utilisez des appareils bruyants.

Lire attentivement les étiquettes, le mode d’emploi des machines et des outils avant de les utiliser et respecter les consignes d’utilisation des produits :

  • ne pas dépasser la dose de produit nécessaire.
  • ne pas mélanger les produits entre eux.
  • travailler en extérieur quand cela est possible ou aérer au maximum.
  • refermer soigneusement les produits pour qu’ils ne s’évaporent pas.

A noter :

  • en cas de travaux sur des matériaux contenant de l’amiante, se reporter ici.
  • en cas de travaux sur des peintures contenant du plomb, se reporter ici.
  • en cas d’urgence : appelez le 112.

Toujours laisser les outils et produits hors de portée des enfants.

 

Contre les problèmes d'inconfort chez soi liés à la chaleur, au froid ou à l'humidité, FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Énergétique) est le service public qui guide les particuliers gratuitement dans leurs travaux de rénovation énergétique.

Pour les aider à effectuer les travaux les plus adaptés ou estimer le budget nécessaire et les aides financières dont ils peuvent bénéficier, il suffit de contacter ou de prendre-vous avec un conseiller FAIRE qui les accompagnera dans leur projet.

Sur le site internet : www.FAIRE.gouv.fr

Par téléphone : 0 808 800 700 (service gratuite + prix appel)