Santé sexuelle : réaliser des tests rapides d'orientation diagnostique

Article
Visuel TROD

Les TROD du VIH et/ou des hépatites virales (VHB et/ou VHC) peuvent être réalisés par d'autres professionnels que des professionnels de santé, sous couvert d’une formation et du respect d’un cahier des charges spécifiques. Ces professionnels peuvent exercer dans le cadre d'une association de prévention en santé ou au sein d'un établissement ou service médico-social.

Les structures associatives impliquées dans la prévention sanitaire, les établissements ou services  médico-sociaux (Csapa, Caarud, ACT…), les centres de planification ou d’éducation familiale (CPEF) et les établissements d’information, de consultation ou de conseil familial (EICCF), qui souhaitent réaliser le dépistage par TROD doivent déposer un dossier  de demande auprès de l'ARS respectant le cahier des charges de l'arrêté du 16 juin 2021.

Les TROD peuvent être réalisés par d'autres personnes que des professionnels de santé, sous couvert d’une formation spécifiques. Ces personnes  peuvent exercer cette activité dans le cadre d'une association de prévention ou au sein d'un établissement ou service médico-social, ou au sein d'un CPEF ou EICCF.

Un test rapide d'orientation diagnostique (TROD) permet par une simple piqure au bout du doigt; en quelques minutes, de  détecter  une infection par les virus  de l'immunodéficience humaine (VIH 1 et 2) ou par les virus de l'hépatite C (VHC) ou de l'hépatite B (VHB).

Le TROD ne concurrence pas le dépistage « classique ». Il en est complémentaire, voué à garantir une plus grande diversification de l’offre de dépistage.

Du fait de sa facilité d'utilisation et de la rapidité d'obtention des résultats, les TROD sont utilisables lors d'actions « hors les murs », dans les lieux de vie  des populations les plus vulnérables  vis-à-vis  du VIH/SIDA et/ou des virus des hépatites virales et/ou les plus éloignées du système de soins.

L'arrêté du 16 juin 2021 fixant les conditions de réalisation des tests rapides d'orientation diagnostique de l'infection par les virus de l'immunodéficience humaine (VIH 1 et 2) et des infections par les virus de l'hépatite C (VHC) et de l'hépatites B (VHB) en milieu médico-social ou associatif et autres centres et établissements autorisés accompagne la mise à disposition du TROD VHB.

Une association impliquée dans la prévention sanitaire ou la réduction des risques et des dommages associés à la consommation de substances psychoactives souhaitant réaliser des interventions de dépistage en recourant aux TROD doit être habilitée par le directeur général de l’ARS.

La demande d’habilitation doit respecter le cahier des charges annexé à l'arrêté du 16 juin 2021.

  • Si votre  structure dispose déjà d'une habilitation pour l'utilisation de  TROD VIH 1 et 2 et/ou du VHC et qu'elle  souhaite disposer d'une habilitation complémentaire pour pouvoir utiliser des TROD de détection de l'antigène HBs pour l'infection par le VHB, vous devez utiliser le dossier simplifié de "demande d'habilitation complémentaire à l'habilitation existante pour l'utilisation des TRODs  de l'infection par le VIH 1 et 2 ou le VHC."
  • Si votre structure ne dispose d'aucune habilitation, vous devez utiliser le dossier  de "demande d'habilitation ou d'habilitation complémentaire pour la réalisation des Tests Rapides d'Orientation Diagnostique pour les associations."

Ce courrier postal doit être complété d’un envoi sous format électronique à :
ars-ara-prevention-promotion-sante@ars.sante.fr

Un établissement ou service médico-social :

  • Centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA)
  • Centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogue (CAARUD)
  • Appartements de coordination thérapeutique (ACT)
  • Lits halte soins santé (LHSS)
  • Lits d’accueil médicalisés (LAM)

souhaitant réaliser des interventions de dépistage en recourant aux TROD doit être autorisé par le directeur général de l’ARS. La demande d'autorisation complémentaire doit respecter le cahier des charges annexé à l'arrêté du 16 juin 2021.

Ces établissements souhaitant en faire la demande doivent utiliser le dossier de "demande d'autorisation complémentaire pour la réalisation des TRODs pour les établissements et services médicaux-sociaux".

Ce courrier postal doit être complété d’un envoi sous format électronique à :
ars-ara-prevention-promotion-sante@ars.sante.fr

Au 31 décembre 2021, 15 associations communautaires étaient habilitées par l'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes pour la réalisation de Tests Rapide d'Orientation Diagnostique (TROD) VIH et/ou VHC.

6 971 TROD VIH ont été réalisés en 2021 par les associations communautaires, soit une augmentation de 41% par rapport à l’année précédente. Parmi ces 6 971 TROD VIH, 36 se sont révélés positifs, soit un taux de positivité de 0,52%. 11 connaissaient déjà leur séropositivité soit un taux de positivité corrigé de 0,36%.

Elles ont réalisé 4 650 TROD VHC, soit une augmentation de 54%. 57 TROD VHC se sont révélés être positifs soit un taux de positivité de 1,23%. 27 connaissaient déjà leur séropositivité.

 

Au 31 décembre 2021, 28 structures médico-sociales (CSAPA, CAARUD) étaient autorisées par l'ARS Auvergne Rhône-Alpes pour la réalisation des TROD VIH et VHC.

Ces établissements ont réalisé en 2021 645 TROD VHC, dépassant le nombre de TROD VHC réalisé en 2019, avant l'épidémie par la COVID-19 (593 en 2019). 32 de ces TROD ont été positifs, le taux de TROD VHC positif est de 5 %.

Les CSAPA et les CAARUD ont réalisé en 2021 676 TROD VIH, soit un retour à la valeur d’avant la première « crise de la COVID-19 ».