Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme : #TousEnBleu

Actualité

Le 2 avril, c’est la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. Un événement qui permet de marquer le soutien aux personnes concernées et à leurs proches, alors que 95 % d’entre elles se disent incomprises dans ce qu’elles vivent. S’il demeure beaucoup à faire en matière d’accompagnement de ces personnes, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes agit au travers de différents leviers d’actions.

#TousEnBleu

À l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme le dimanche 2 avril 2023, tous les Français sont invités à afficher un signe de couleur bleu pour marquer leur soutien aux personnes autistes ainsi qu’à leur famille. Ce symbole est un moyen d’attirer l’attention sur des troubles encore mal connus et d’inviter à construire une société ouverte et accueillante.

Depuis plusieurs années, des progrès notoires ont été réalisés en matière de sensibilisation à l’autisme et de son acceptation. Mais le chemin est encore long. Dans une étude récente de l’Ipsos, 89 % des personnes concernées par l’autisme et les troubles du neuro-développement déclarent se sentir culpabilisées par l’entourage et 95 % incomprises dans ce qu’elles vivent.

Par ailleurs, si le chiffre de la prévalence varie selon les études, les scientifiques s’accordent sur un taux de 2 % pour l’autisme, soit 15 000 naissances par an en France et d’un enfant sur six pour l’ensemble des troubles du neuro-développement, soit 120 000 naissances par an en France.

Le 2 avril, chacun est donc invité à faire un geste simple et symbolique qui témoigne de l'acceptation de la diversité en portant un ruban bleu, un vêtement bleu ou partager le message sur ses réseaux sociaux avec #TousEnBleu.

Pourquoi du bleu ? Symbole du rêve et de la vie, le bleu est une couleur apaisante qui apporte calme et réconfort et semble appréciée des personnes autistes qui connaissent souvent des troubles sensoriels.

Les événements en Auvergne-Rhône-Alpes

Dans notre région, des événements sont organisés pour relayer ces messages d’inclusion et de sensibilisation.

Drôme

Samedi 1er avril et dimanche 2 avril, Saint-Paul-Trois-Châteaux
Thème : « Mieux comprendre pour mieux vivre »
L’Association Accompagnement de familles d’enfants et adultes autistes (APESA 26-07) organise deux jours de conférences, rencontres, expositions et la projection d’un documentaire.
> Consultez le programme

Loire

Samedi 1er avril de 10 h à 17 h 30, Salle de l'Eden, Feurs
Journée découverte du Groupement entraide mutuelle (GEM) Réagir
Activités ouvertes au public
> En savoir +

Haute-Savoie

Samedi 1er avril de 10 h à 19 h – Centre culturel Bonlieu – Annecy
Animations, exposition, espace lecture, témoignages
> En savoir +

L’ARS Auvergne-Rhône-Alpes poursuit son action en matière de diagnostic et d’accompagnement

Des avancées majeures ont été réalisées ces dernières années avec de nombreux partenaires, notamment en matière de repérage précoce, de scolarisation en milieu ordinaire, de développement de services d’accompagnement pour enfants et adultes et de réponses pour l’emploi.

Repérage et intervention précoce : 9 PCO en ARA

Pour répondre à l’enjeu de repérage et d’intervention précoce, les Plateformes de coordination et d’orientation (PCO) ont été renforcées en 2022. Ces plateformes mobilisent l’intervention coordonnée de plusieurs professionnels, afin de proposer aux familles un parcours de soins sécurisé permettant soit de lever un doute, soit de progresser vers un diagnostic, tout en garantissant une prise en charge financière des actes et bilans non remboursables directement par l’Assurance maladie (intervention des psychomotriciens, psychologues, ergothérapeutes).

9 PCO équipent désormais la région. Entre leur création et janvier 2023, 7 621 enfants ont été adressés aux PCO et 5 682 parcours de soins ont été validés.

Des offres inclusives pour la scolarisation des enfants

  • 33 Unités d’enseignement maternelle (UEMA) maillent désormais la région ; une 34e est en cours de création.
  • 11 Unités d’enseignement élémentaires (UEEA) et un Dispositif d’autorégulation (DAR) complètent un dispositif de scolarisation spécifique.

En effet, dans ces unités, un accompagnement éducatif renforcé est proposé aux enfants par une équipe médico-sociale qui travaille au quotidien avec un enseignant spécialisé et le personnel de l’école d’accueil.

En complément de ces dispositifs, dont le déploiement est appelé à se poursuivre à l’occasion de la prochaine rentrée scolaire, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes continue de contribuer au développement des accompagnements médico-sociaux favorisant notamment les parcours scolaires des enfants. Il s’agit entre autres de renforcer l’offre en Services d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD), dont une partie est consacrée aux enfants présentant des troubles du spectre autistique et aux enfants présentant d’autres troubles du neurodéveloppement.

Un groupe d’entraide mutuelle TSA par département

Le GEM est un outil d’insertion dans la cité, de lutte contre l’isolement et de prévention de l’exclusion sociale. Il offre un espace pour se soutenir mutuellement dans les difficultés rencontrées, notamment en termes d’insertion sociale, professionnelle et citoyenne.

À ce jour, 12 GEM TSA sont ouverts en région : 1 par département

Au moins une plateforme de répit par département

Chaque département de la région est aujourd’hui doté d’au moins une plateforme de répit. Ces plateformes s’adressent aux aidants. Elles ont pour mission de

  • Fournir des services et un accompagnement spécifique pour l’aidant et/ou le couple aidant-aidé ;
  • Proposer une solution d’accueil pour la personne aidée ;
  • Prévenir les risques d’épuisement et favoriser le libre choix du lieu de vie de l’aidé et de son aidant.

Accompagner les professionnels

L’ARS met en œuvre un programme d’accompagnement des pratiques professionnelles, développé avec les OPCO, les 2 centres de ressources autisme, les organismes de formation et les associations de famille et d’aidants.

Cette offre de sensibilisation et de formation a déjà bénéficié à plus de 10 000 participants.

> Consultez l’article dédié pour en savoir +

Développer des solutions d’accompagnement de proximité et adaptées aux besoins

Face à l’expression des besoins, l’ARS poursuit le développement de l’offre à destination des enfants et adultes. Les réalisations en la matière sur la période 2018-2022 se déclinent de la façon suivante :

    • 28,5 M € de crédits supplémentaires engagés
    • 686 places créées dont 472 pour les enfants (69 %) et 214 pour les adultes (43 %),
    • 26 dispositifs créés ou renforcés
    • 73 % de places services et 27 % de places d’établissements

Aller plus loin

Qu'est-ce que l'autisme ?

Reconnu comme un handicap en France depuis 1996, l’autisme ou troubles du spectre autistique (TSA) sont des troubles chroniques du neuro-développement. Les caractéristiques de l’autisme varient énormément d’une personne à l’autre et couvrent un large spectre. Apparaissant précocement au cours de la petite enfance, les troubles du spectre autistique persistent à l’âge adulte. Ils recouvrent des situations cliniques et de handicap très variées, et se manifestent notamment par :

  • des difficultés à communiquer et à établir des interactions sociales ;
  • des comportements, des centres d’intérêts, des activités restreints et répétitifs.

L’autisme est souvent associé à d’autres troubles tels que l’anxiété, l’épilepsie, les troubles digestifs, la déficience intellectuelle, les troubles obsessionnels compulsifs, etc.

Sur le même sujet