Pharmacies à usage intérieur (PUI) : demandes d’autorisation

Article

Les missions et activités des PUI ont été redéfinies. Par conséquent, les autorisations de l’ensemble des PUI de la région doivent être renouvelées. Retrouvez toutes les informations pratiques dans cet article.

Les autorisations de l’ensemble des PUI de la région doivent être renouvelées selon le calendrier suivant :

Calendrier de dépôt des dossiers de renouvellement

Compte tenu du délai d’instruction de 4 mois prévu à l’article R. 5126-30. I du Code de la santé publique, les dates limites de dépôt suivantes ont été fixées :

  • Pour les PUI réalisant des activités à risque : dépôt du dossier complet au plus tard le 30 juin 2023 ;
    Des fenêtres de dépôt ont été définies et communiquées aux établissements concernés.
  • Pour les PUI ne réalisant pas d’activités à risque : dépôt du dossier complet au plus tard le 30 juin 2025. À ce jour, aucune fenêtre de dépôt n'a été définie pour le dépôt des dossiers de renouvellement des PUI sans activité à risque. Contactez préalablement l'ARS afin de définir la période de dépôt la plus appropriée.

Constitution du dossier

Pour les PUI réalisant des activités à risque

Consultez la fiche pratique "Constitution dossier de demande d'autorisation PUI" ci-dessous.

Cette fiche concerne les demandes de création, de transfert ou de renouvellement d’autorisation d’une PUI réalisant des activités à risque ainsi que les modifications substantielles de cette autorisation.


Formulaires à compléter

Envoyez votre dossier par courriel à l’adresse suivante : ARS-ARA-DOS-PHARMACIE@ars.sante.fr.

Pour les PUI ne réalisant pas d’activités à risque

Depuis le 21 juin 2022, les demandes d’autorisation de création et de transfert de PUI ainsi que les demandes de modification substantielle ou de renouvellement des autorisations PUI se font par voie dématérialisée sur démarches simplifiées.

Pour déposer votre dossier, connectez-vous à la plateforme démarches simplifiées :

Déposez votre demande (PUI ne réalisant pas d'activités à risque)

 Le guide suivant vous aidera à compléter le formulaire démarches simplifiées :

  • la réalisation de préparations magistrales stériles ;
  • la réalisation de préparations magistrales produites à partir de matières premières ou de spécialités pharmaceutiques contenant des substances dangereuses pour le personnel et l’environnement ;
  • la réalisation de préparations hospitalières à partir de matières premières ou spécialités pharmaceutiques ;
  • la reconstitution de spécialités pharmaceutiques, y compris celle concernant les médicaments de thérapie innovante et celle concernant les médicaments expérimentaux de thérapie innovante ;
  • la mise sous forme appropriée, en vue de leur administration, des médicaments de thérapie innovante préparés ponctuellement y compris expérimentaux, conformément à la notice ou au protocole de recherche impliquant la personne humaine ;
  • la préparation des médicaments radiopharmaceutiques ;
  • la préparation des médicaments expérimentaux, à l’exception de celle des médicaments de thérapie innovante et des médicaments de thérapie innovante préparés ponctuellement, et la réalisation des préparations rendues nécessaires par les recherches impliquant la personne humaine ;
  • la préparation des dispositifs médicaux stériles.

Ces activités sont autorisées pour une durée de 7 ans (article L. 5126-4 du Code de la Santé Publique). À l’issue de ce délai, un dossier de demande de renouvellement de l’autorisation devra être déposé.

Les créations de PUI sont soumises à autorisation délivrée par le directeur général de l’ARS après avis du conseil compétent de l’ordre des pharmaciens.
Les dossiers types à compléter et envoyer à l’ARS sont les mêmes que ceux utilisés pour obtenir la nouvelle autorisation (ci-dessus).

L’ARS dispose d’un délai de 4 mois pour instruire le dossier et le silence à l’issue de ce délai vaut autorisation tacite.

Selon le décret n°2019-489 les modifications des PUI peuvent être de 2 types : substantielles ou non substantielles.

Les modifications substantielles

Les modifications substantielles, définies à l’article R.5126-32 du code de la santé publique, comprennent :

  • l’exercice d’une nouvelle mission ou d’une nouvelle activité ;
  • l’exercice d’une nouvelle mission ou d’une nouvelle activité par la PUI pour le compte d’une autre PUI, dans le cadre de coopérations ;
  • la modification des locaux affectés à une activité comportant des risques particuliers ;
  • la desserte par la PUI d’un nouveau site d’implantation de l’établissement, du service, de l’organisme ou du groupement dont elle relève.

La mise en œuvre de toute modification substantielle est conditionnée par l’obtention d’une nouvelle autorisation délivrée par le directeur général de l’ARS après avis du conseil compétent de l’ordre des pharmaciens.
Les dossiers types à compléter et envoyer à l’ARS sont les mêmes que ceux utilisés pour obtenir la nouvelle autorisation en application du décret 2019-489.
L’ARS dispose d’un délai de 4 mois pour instruire le dossier et le silence gardé vaut autorisation tacite.

Les modifications non substantielles

Les modifications non substantielles sont soumises à déclaration préalable auprès du directeur général de l’ARS.
La demande devra être accompagnée des explications et pièces nécessaires à l’évaluation de la nature et de l’importance des modifications envisagées.
L’ARS dispose d’un délai de 2 mois à compter de la date de réception du dossier pour faire connaitre son opposition motivée.

Le transfert

Le transfert d’une PUI correspond à un changement de l’implantation entraînant un changement de l’adresse postale du site principal d’implantation de cette PUI.
Il est subordonné à l’octroi d’une autorisation délivrée par le directeur général de l’ARS après avis du conseil compétent de l’ordre des pharmaciens.
Les dossiers types à compléter et envoyer à l’ARS sont les mêmes que ceux utilisés pour obtenir la nouvelle autorisation en application du décret 2019-489.

L’ARS dispose d’un délai de 4 mois pour instruire le dossier et le silence gardé vaut autorisation tacite.

 

Les suppressions de PUI sont soumises à autorisation.

Un dossier expliquant notamment les raisons de la suppression et les moyens envisagés pour répondre aux besoins pharmaceutiques des personnes prises en charges par l’établissement, service ou organisme devra être joint à la demande d’autorisation.

L’ARS dispose d’un délai de 4 mois pour instruire le dossier et le silence gardé vaut autorisation tacite.