L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes est là

Santé sexuelle en période estivale

Article
Visuel
Visuel Santé sexuelle
En période estivale, l’accès aux soins et aux conseils est restreint car nombre d’établissement de santé sont fermés où fonctionnent en sous effectif. Focus sur les dispositifs mis en place pendant l’été.
Corps de texte

L’action de l’ARS dans le domaine de la santé sexuelle repose sur 3 axes :

  1. L’éducation des jeunes à la vie affective et sexuelle, notamment par les interventions associatives en milieu scolaire bénéficiant à plus de 10 000 élèves par an.
  2. L’accès aux dispositifs d’écoute, d’information, de prévention des risques liés à la vie sexuelle et de dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST) par :
  • Le déploiement départemental  des  établissements d'information, de consultation et de conseil familial (EICCF), qui concernent près de 15 000 bénéficiaires par an tous publics confondus. Ces structures sont portées par le Mouvement français pour le planning familial (MFPF), l’Association française des centres de consultations conjugale (AF3C) et Centres départementaux d’information sur les droits des femmes et des familles (CDIFF). Ces dispositifs s’adossent aux centres départementaux de planification et d’éducation familiale (CPEF) portés par les conseils départementaux ;
  • Les Centres gratuits d’Information, de Dépistage et de Diagnostic (CeGIDD), qui assurent des consultations spécialisées de prévention et de dépistage du VIH, des IST et des hépatites. Ils contribuent également à l’information sur la grossesse et à la prévention des grossesses non désirées. Ils assurent, en outre, l’orientation des usagers ayant besoin d’une prise en charge psychologique ou médicale suite à une sérologie positive, une grossesse ou demande d’IVG, le repérage de troubles sexuels ou de violences liées à la sexualité
  • Les associations de lutte contre le VIH, les IST et les hépatites, qui réalisent des activités d’information, de prévention et de dépistage sur les lieux de vie des publics les plus exposés au risque de contamination, ainsi que l’accompagnement des personnes à l’élaboration de stratégies individuelles de réduction des risques sexuel.

3. L'accès aux soins 

  • Accès à l’IVG et à la contraception d’urgence facilité par la plateforme régionale d’accueil, d’écoute et d’orientation.
  • En CeGIDD, la délivrance de la contraception d’urgence ainsi que le traitement ambulatoire des IST, par la prise en charge médicale de l’usager porteur d’une chlamydiose, gonococcie, syphilis ou de toute IST ne nécessitant pas de prise en charge spécialisée.

L’ARS recueille avant l'été les périodes d'ouverture totale, partielle ou de fermeture des services réalisant les IVG, ainsi que des périodes de congés des médecins libéraux réalisant des IVG hors établissement. Ce dispositif est destiné à s’assurer qu’une prise en charge adaptée des IVG est possible dans toute la région pendant la période de congé.

Toutes les infos IVG.
Pour toutes les questions sur la contraception, la sexualité ou sur l’interruption volontaire de grossesse ? Contactez le numéro vert 0800 08 11 11.

Il est gratuit et accessible en métropole et dans les DOM, est disponible pour répondre à toutes vos questions sur les sexualités, la contraception et l’IVG.
Il est ouvert le lundi de 9h à 22h et du mardi au samedi de 9h à 20h.