L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes est là

La santé bucco-dentaire

Article
Visuel
Une bonne santé bucco-dentaire se caractérise par des dents saines avec un support gingival et osseux de bonne qualité. Les règles principales pour éviter les problèmes bucco-dentaires sont simples. Elles seront à adapter à l'âge et aux situations particulières
Corps de texte
  • une bonne santé dentaire

Une étude récente sur des jumeaux a montré que la génétique n'a pas d'influence sur la carie, mais bien plutôt les facteurs environnants (hygiène, alimentation ...).

La plaque dentaire bactérienne est une fine couche d'origine salivaire dans laquelle se développent des bactéries.

Elle se dépose sur les dents et sur les gencives. Elle provoque les caries dentaires et les maladies des gencives.

La carie est due à l'action des bactéries de la plaque dentaire qui fabriquent des substances acides au moyen du sucre présent dans la bouche.

Une fois une première brèche faite dans l'émail des dents, les bactéries vont se développer et accroitre petit à petit la cavité dans la dent jusqu'à atteindre les nerfs et les vaisseaux sanguins au centre de la dent.

Sans soins, ce processus peut aboutir à une rage de dents et à une infection dentaire.

  • Une bonne santé parodontale

Le parodonte est constitué de la gencive autour des dents, de l'os dans lequel les dents sont implantées.

La maladie parodontale est une maladie infectieuse qui va enflammer les gencives et va détruite l'os entourant les dents.

A nouveau, les bactéries de la plaque dentaire sont à l'origine de ces problèmes.

Ces microbes vont créer ce qu'on appelle des poches parodontales autour des dents.

Ces poches constituent des plaies dans lequel se développent de très nombreuses bactéries (jusqu'à 100 millions dans une poche autour d'une dent).

Un des signes possibles de la maladie parodontale est le saignement de gencives.

Certains facteurs influencent l’évolution de la maladie parodontale :

- le tabac,

- le stress,

- certaines maladies comme le diabète,

- les perturbations hormonales.

Par ailleurs, la maladie parodontale peut favoriser certaines maladies chroniques comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète, la polyarthrite rhumatoïde et même les accouchements prématurés.

  • Une hygiène buccale régulière

Une bonne hygiène buccale comprend :

- Le brossage des dents au minimum deux fois par jour avec un dentifrice fluoré avec un dosage en fluor adapté à l’âge.

Le brossage doit se faire avec une brosse souple à brins plumés ou avec une brosse électrique (demander conseil à son chirurgien-dentiste). Cette brosse doit être changée régulièrement.

Il faut éviter le brossage horizontal qui provoque des usures des collets des dents, mais plutôt privilégier un brossage en rouleau (voir avec le chirurgien-dentiste).

- L'utilisation quotidienne de fil dentaire ou de brossettes dentaires afin de nettoyer correctement les espaces entre les dents qui sont des zones où la carie et la maladie parodontale se développent facilement (voir avec le chirurgien-dentiste pour le choix et pour l'utilisation).

- Eventuellement, le chirurgien-dentiste pourra prescrire l'utilisation temporaire d'un bain de bouche. Il n'est pas recommandé d'effectuer de manière continue des bains de bouche, ce qui pourrait perturber la flore buccale (équilibre entre les microbes).

  • Une alimentation équilibrée et variée

Les recommandations pour l'alimentation sont les suivantes :

- Réduire la fréquence des prises alimentaires entre les repas (grignotage y compris les boissons sucrées).

- Favoriser au cours des repas une alimentation diversifiée et équilibrée : légumes, fruits, protéines (viande, poissons, œufs ...), féculents, laitages

- Favoriser la consommation d’eau pure.

- Diminuer au maximum les glucides (sucres) : boissons, confiseries, mais aussi les chips qui contiennent de l'amidon qui peut se transformer en glucose.

- Utiliser des gommes à mâcher contenant du xylitol après chaque prise alimentaire ou consommation de boissons (hors eau pure), qui ne peut être suivie de brossage des dents.

Attention : Les gommes à mâcher contenant du xylitol ne remplacent pas le brossage des dents.

- L’utilisation du sel iodé et fluoré plutôt que du sel non fluoré.

  • Des visites régulières chez le chirurgien-dentiste

A tout âge, il est recommandé de consulter le chirurgien-dentiste au moins une fois par an.

  • Nota Bene : Les consultations et les soins dentaires sont remboursés à 100 % avec l'Assurance maladie et une assurance complémentaire (majorité des patients).

Les personnes qui rencontrent des difficultés dans l’accès aux soins peuvent bénéficier d'une aide : la Complémentaire santé solidaire.

Depuis le 1er novembre 2019, cette complémentaire remplace la CMU-C et l'ACS (aide à une complémentaire santé).

  • Le dispositif M'T dents proposé par l'Assurance maladie propose des consultations d'examen et de prévention totalement pris en charge (Il n'y aura même pas à faire l'avance des frais). De même, les soins dentaires à faire par la suite seront intégralement pris en charge, sauf l'orthodontie et les éventuelles prothèses dentaires.

- M'T dents s'adresse aux enfants de 3, 6, 9, 12 et 15 ans : un mois avant la date anniversaire de l'enfant, les parents reçoivent un formulaire M'T dents sur leur compte Ameli ou par courrier.

Pour ne pas payer le rendez-vous chez le chirurgien-dentiste, il faut lui présenter la carte Vitale du parent (ou celle de l'enfant s'il en a une) et le formulaire M'T dents.

Le formulaire M'T dents est valable un an à partir de l'anniversaire de l'enfant.

Le formulaire de prise en charge peut également être utilisé dans un cadre hospitalier.

- M'T dents s'adresse aux jeunes de 18, 21 et 24 ans. La procédure est la même que pour les enfants, mis à part que c'est le jeune qui reçoit le document.

- M'T dents s'adresse aussi aux femmes enceintes qui reçoivent le formulaire au 4e mois de grossesse. Pour ne pas payer le rendez-vous, il doit avoir lieu avant le 12e jour qui suit la naissance de votre enfant.

Pour les femmes enceintes, le soin des dents n'est pas compris dans le rendez-vous M'T dents. Il faudra prendre un autre rendez-vous pour les soins qui seront remboursés par l'Assurance Maladie.

  • Pour l'orthodontie et pour les prothèses dentaires, le chirurgien-dentiste doit obligatoirement présenter un devis avant les soins.

Nota bene : depuis 2020, trois niveaux de prise en charge avec plafonnement d’actes prothétiques ont été mis en place.

Chaque chirurgien-dentiste proposera à son patient la thérapeutique la mieux adaptée via 3 paniers de soins dentaires qui laisseront le choix du reste à charge au patient.

1. Panier « Reste à charge zéro » ou « 100 % santé »

Remboursement à 100 % par l’assurance maladie obligatoire et complémentaire, pour un reste à charge à zéro.

2. Panier « Tarifs maîtrisés »

Des prix plafonnés sur certaines prothèses pour un reste à charge modéré.

3. Panier « Tarifs libres »

Des prix libres si le patient a une exigence esthétique particulière et/ou souhaite choisir des techniques plus innovantes.

  • Pour la femme enceinte

La grossesse induit des changements hormonaux qui peuvent provoquer des problèmes sur les dents par des caries et les gencives par l'apparition d'une gingivite gravidique (ou de grossesse).

Attention : les femmes enceintes souffrant de maladies parodontales (voir le chapitre correspondant) ont un risque plus important d'accoucher prématurément et de donner naissance à des enfants de petits poids.

Les moyens d'empêcher ces problèmes :

- Hygiène régulière et douce même s'il y a des saignements (d'autant plus, même !)

- Des visites régulières chez le chirurgien-dentiste. Pour cela, le dispositif M'T dents proposé par l'Assurance maladie peut apporter une aide : voir le chapitre sur "Des visites régulières chez le chirurgien-dentiste".

  • Pour les enfants (de 0 à 11 ans)

Il est important de s'occuper et de soigner si besoin les dents de lait, même si elles vont tomber plus tard.

Des études ont montré que les enfants avec des caries sur les dents de lait avaient beaucoup plus de risques d'avoir des caries sur les dents définitives.

De plus, les dents de lait servent pendant la petite enfance à apprendre à manger une alimentation diversifiée, à apprendre à parler, à une bonne construction de la musculature faciale, et à sourire !

  • Les recommandations pour prévenir la carie précoce de l’enfant sont les suivantes :

- Ne pas laisser la nuit à disposition de l’enfant un biberon contenant autre chose que de l’eau pure (pas de lait, pas de jus ou de sirop).

- Ne pas vérifier la température de la nourriture en la goûtant avec la même cuillère que celle destinée à nourrir l’enfant (prévention de la transmission des bactéries cariogènes au nourrisson).

- Ne pas lécher la tétine pour la nettoyer avant de la donner à l’enfant (prévention de la transmission des bactéries cariogènes au nourrisson) ;

- Nettoyer les dents de l’enfant dès leur éruption (à environ 6 mois) avec une compresse humide ou à l’aide d’une brosse à dent imprégnée d’une trace de dentifrice fluoré inférieur ou égal à 500 ppm ;

- Dès l’apparition des premières molaires temporaires (vers 12-18 mois) un brossage au moins quotidien avec un dentifrice fluoré inférieur ou égal à 500 ppm est recommandé. La quantité de dentifrice à utiliser doit être de la grosseur d’un petit pois.

- A partir de 3 ans, un dentifrice fluoré à 500 ppm est recommandé.

- Il faut éviter la présence d'aspartame dans le dentifrice donnant un goût sucré afin d'éviter l'ingestion de dentifrice par le jeune enfant.

- Jusqu’à 3 ans, le brossage doit être réalisé par un adulte, puis supervisé de 3 à 6 ans.

- Le type de brosse à dents dépendra de l'âge de l'enfant et du nombre de dents sorties. Il faut privilégier une brosse avec un manche facilitant la prise en main et une tête de brosse suffisamment petite pour brosser les dents du fond. Les poils de la brosse doivent être souples (18 à 20 centièmes).

- Ne pas donner systématiquement du fluor. C'est le chirurgien-dentiste qui pourra en décider pour les enfants à risque carieux élevé.

  • La 1ère visite chez le chirurgien-dentiste est recommandée dès l'apparition de la 1ère dent de lait, c'est-à-dire vers 6 mois.

Cette consultation permettra de donner des conseils alimentaires essentiels (concernant l'allaitement ou la prise de biberons), mais aussi des conseils d'hygiène.

Par la suite, il pourra éventuellement être amené à poser du vernis fluoré ou effectuer des scellements de sillons. Ces actes de prévention sont remboursés par l'Assurance maladie.

Il est important d'utiliser les formulaires M'T dents envoyés par l'Assurance maladie (voir le chapitre sur "Des visites régulières chez le chirurgien-dentiste").

  • Certains bébés et jeunes enfants présentent des taches noires à la surface des dents.

Impressionnantes, ces taches sont sans gravité.

A ce jour, aucun produit ne permet d'éliminer ces taches.

Le chirurgien-dentiste pourra les retirer par un nettoyage-polissage.

  • Pour les adolescents et jeunes adultes (de 12 à 24 ans)

Il est recommandé de consulter le chirurgien-dentiste au moins une fois par an.

Le dispositif M'T dents proposé par l'Assurance maladie tous les 3 ans propose des consultations d'examen et de prévention totalement pris en charge.

De même, les recommandations pour une bonne hygiène buccale et une alimentation variée et équilibrée restent essentiels : voir les chapitres correspondants.

  • Le tabac.

Fumer est dangereux pour la santé générale, mais aussi pour la santé bucco-dentaire.

Il peut être responsable d’une mauvaise haleine et peut aussi provoquer des taches sur les dents, une altération du goût et de l’odorat, des maladies des dents et des gencives.

  • Les piercings

Les piercings sur la langue et sur les lèvres peuvent provoquer des dégâts dans la bouche :

- Le frottement mécanique des piercings peut user les dents ou les casser.

- Ils peuvent provoquer des inflammations des gencives et des déchaussements dentaires

  • Le protège-dents

Chez certains sportifs (combat, sports collectifs), il est utile pour protéger les dents d’une fracture et éviter des blessures aux lèvres et au visage : voir le chirurgien-dentiste.

  • Pour les adultes (de 25 à 65 ans)

Les recommandations pour une bonne hygiène buccale et une alimentation variée et équilibrée restent essentiels : voir les chapitres correspondants.

Il est recommandé de consulter le chirurgien-dentiste au moins une fois par an : voir le chapitre "Des visites régulières chez le chirurgien-dentiste".

Les problèmes bucco-dentaires peuvent avoir des répercussions néfastes sur la santé générale : maladies cardio-vasculaires, diabète, polyarthrite rhumatoïde, problèmes infectieux à distance ...

  • Cancers buccaux

Les cancers buccaux peuvent toucher n’importe quelle zone de la cavité buccale, y compris les lèvres, les tissus gingivaux, la langue,  la mâchoire, le palais et la gorge. Ils commencent souvent par  une minuscule tache blanche ou rouge, ou par une plaie, ou par une blessure n’importe où dans la bouche.
Des visites régulières chez le dentiste permettent d’améliorer les chances de guérison, car plus le cancer est diagnostiqué tôt, plus le traitement sera facile.

  • Pour les personnes âgées (au-delà de 65 ans)

Les recommandations pour une bonne hygiène buccale et une alimentation variée et équilibrée restent essentiels : voir les chapitres correspondants.

Il est recommandé de consulter le chirurgien-dentiste au moins une fois par an : voir le chapitre "Des visites régulières chez le chirurgien-dentiste.

  • Une cause fréquente de caries chez les personnes âgées est la bouche sèche. Il s’agit souvent d’un effet secondaire de la prise d’un médicament. C’est pourquoi il est si important de communiquer au chirurgien-dentiste la liste des médicaments pris.
  • Une prothèse amovible ("dentier") peut devenir un nid à microbes, avec de l'inconfort par inflammation des gencives et des risques pour l'état général.

Le brossage manuel reste la meilleure méthode d'hygiène après chaque repas, en se plaçant au-dessus d'un lavabo rempli d'eau ou avec une serviette placée au fond pour éviter la fracture de l'appareil en cas de chute.

Il faut utiliser une brosse adaptée aux prothèses amovibles.

On peut utiliser en complément des tablettes effervescentes ou des bains dans des solutions diluées de chlorhexidine.

Le port des appareils la nuit n'est pas conseillé, à cause de risques d'irritation lié à la diminution de la sécrétion de la salive.

Il faut bien sécher les prothèses avant de les replacer au sec dans une boîte pour la nuit, et ne pas oublier de les humidifier avant de les remettre en bouche.

Aller plus loin

Mots clés